programmation bafang

De Tarifa au cap Finestra

 Dans cet article je vais vous décrire mon voyage.

 Du point le plus bas de l'Europe Tarifa au détroit de Gibraltar.

 Au point le plus à l'Ouest la cap Finestra ou le bout des Camino de Santiago.

Jour 23

Un nouveau voyage commence car c’est mes rêves qui vont tracer le chemin .

Mon premier rêve est de faire une déclaration d’amour à la belle de Cadix et de remercier toutes mes ex qui n’ont pas lu le mode d’emplois de l’enfant sauvage .

Le rêve de ce soir c’est que je vais passer une nuit merveilleuse avec une andalouse , ce sera qu’une nuit et pour celle qui voudrait capturer l’enfant sauvage je leur conseille de lier le mode d’emploi jusqu’à la dernière page .

Je commence un voyage sans tracé. 

J’ai l’impression d’être au Maroc sauf que les voitures ont toutes des plaques espagnoles. Je suis sage mais je ne m’interdit pas de prendre l’autoroute  par contre j’ai caqué, pas vu l’interdiction .

j’avais promis de pas boire de caña avant ma déclaration à la belle de Cadix je m’excuse auprès de mes EX qui ont pas su retenir l’enfant sauvage et je ne pense à celle qui a voulu mettre  l’enfant sauvage en cage. Je conseille à la prochaine femme de ma vie de lire le mode d’emplois de l’enfant sauvage jusqu’à  la dernière page .

Ne pas savoir avec qui tu dort ce soir est un luxe réservé aux aventuriers pour finalement dormir à coté de la remorque dans la chambre d’hôtel.

Le fait du jour c’est que j’aime le bleu et j’ai roulé 49 km sur des autoroutes !!!! J’ai pas vus d’interdiction pour les vélos solaires mais j’ai vu plusieurs fois fin d’autoroute ???

Tout c’est bien passé demain je vais à Séville mais par qu’elle route ? Ce sera la route sans frontières.i’ai pas envie de rentrer j’ai juste envie de vous faire rêver.  

Jour 24




Une journée normale avec la visite de Seville, 

Je suis parti très tôt avant le lever de soleil  la route est belle  je fais toujours de belles images et j’e ire de prendre la Autivia ( raté)

Après 100 km je suis à Séville qui sera l’objet d’une vidéo spéciale pour que vous appréciez sa beauté et le nombre de touristes .

Patricia et José Luc m’appellent car ils ont un ami à Faro ( Portugal)🇵🇹 et comme j’y passe ils organise une rencontre sauf que j’avais prévu d’y être dans deux jours , et Celestino ne sera pas là !!!!

Donc je décide de m’avance et un maximum pour rencontrer Celestino mais le vent se lève et ma Pénalise j’aurais pus être au Portugal ce soir, j’y serais demain à 14 pour cette rencontre.



Un peu de pression et un record 

219 km en 570 minutes de pédalage 

Et 1300 de D+

Plus de 100km vent de face , mais le records sont fait pour être battus 



Le bonus de Séville visite en trike solaire  la meilleure façon de visiter une ville en utilisant l’application Maps.me. Et de rejoindre les points choisis . Tout mon voyage est organisé ainsi 


Jour 25 

Petit journée mais je vais traverser de l’Espagne au Portugal car le pont autoroutier ne m’enchante pas trop.

J’ai moins de 100km alors je flâne j’essaie de trouver des petite routes et de trouver des perles pour vous le partager.

J’ai juste un rendez vous avec Celestino vers 16 h pour parler cuisson solaire.


Et là je suis obligé de faire une vidéo bonus pour vous transmettre la passion de se professeur de faculté de Faro expert en cuisson solaire.


Bilan 122 km avec vent de face et des nuages 

Jour 26 





Réveil à 6 h pour aider Celestino à préparer sa  présentation à Séville.

Café solaire au premiers rayons de soleil  après des adieux chaleureux et me voilà parti pour visiter Faro ville pas trop touristique et je la perds dans des quartiers du port où je croise un cycliste qui a fait le tour d’Europe avec une jambe .Comme quoi on est la seule limite à nos rêves .j’essaye de rouler le plus près de la mer  et je fais de belles images . Sacré Maps.me il me fait des sacrés tours mais cela fait de belle images .

Je fais une pause repas dans un lieu magique.

Je croisé beaucoup de nids de cigognes et j’arrive à Lagos  pas simple de trouver un hôtel mais j’arrive à en trouver de raisonnable  ou mon trike sera en sécurité.


Après une pause je visite Lagos ou j’avais séjourné en février 2020 juste avant le coronacircus.et se sera un bonus vidéo car impossible de rentrer tout en 3 minutes 


Jour 27 

C’est le premier jour que je n’ai pas de point d’arrivée. Je suis en mode tourisme 

Départ 8 h 30 direction  la forteresse de Sagresse et  on me laisse rentrer avec le vélo solaire  je fais le tour du fort mais  ça pas de chance la mer et calme et on entend pas la mer rugir dans le labyrinthe . Et pour la sortie du fort on m’ouvre le pont levis latéral . A8 km le point le plus extrême du Portugal je cap Saint  Vincente. Hélas il est fermé j’aurais bien fait le tour du Phare.

Et je commence ma remontée vers le Larzac ……w

Je cherche des diagonales pour et je vise bien. Les kilomètres s’enchaînent toujours avec du vent latéral  je roule sur l’Atlantic coast route sans frontières .

Qui croise « el camino portugues de Santiago »

Le passé la nuit à Odeceixe la 7eme merveille du Portugal 🇵🇹 en plus une nuit de pleine lune 

Je vais faire le loup garou avec la reine des pirates 

Jour 28 

Il y a un mois j’embarquais à Séte  et je viens de passer les 4500 km avec le trike sans soucis mécanique.

A son guidon je vis un rêve dans mon baquet 

Les 70 premiers km sur le chemin de saint Jacques sont agréables d’une crique à l’autre. Toujours avec un gros vent latéral mais il repousse les nuages.

Je ne me fait plus de soucis de la météo j’avance en scrutant les belles images que me procure ce voyage. J’ai fais plusieurs images de cigognes mais c’est difficile de reproduire ce que je vois. Souvent elles ont  fait des nids sur tous les pylônes est c’est époustouflant en plus les petits sont né deux à trois par nids. Beaucoup de pylônes sont équipés d’aiguilles pour qu’elles me nichent pas à des endroits dangereux .

Je suis passé à coté d’un couple qui piquent mais je trouvé bizarre les grosses boites qu’ils avaient…..

Je fais demis tour car je suis intégré.

Et j’e Gange avec le couple c’est leur façon d’aimer les chats SDF. Et croyez moi ils étaient au rendez vous ce soir de pleine lune se sera les « chats garou »

J’ai fait 80 kilomètres dans une forêt de pins (comme dans les landes )avec des dunes de sable  

Pour finir sur un bras de terre ou je comptais dormir.

Et la surprise c’est Miami les riches on colonisé la pointe et je peux même pas prendre le ferry avec le vélo. D’ailleurs les landes la voie verte atlantique et le ferry sur la Gironde  c’est peut être un rêve 

Sa me rallonge ma route et je je trouve un hôtel à Setúbal à 30 km de Lisbonne 


Belle étape de 175 km avec 1000 mètres de D+



Jour 29


J’ai un peu d’appréhension avec la visite de Lisbonne, mais c’est un passage obligé.

Je prépare ma route pour contournement de la presqu’île de Setúbal et Maps.me ne voulait pas et j’ai forcé le Destin et il avait raison route bien barré pas question de passer  10+ 10 km.

Je traverse ce bras de terre de 40 km pour arriver au ferry. Et là il m’a disent que c’est pas un vélo c’est plus grand qu’une voiture , un peu de stress il on envoyé la photo au capitaine qui a dit ok HOUFF. Soulagé l’enfant sauvage .

15 minutes de traversée et c’est Lisbonne et sa magie . Il me tarde de sortir de cette capitale Européenne et de longer la côte où je me sens plus à l’aise les kilomètres et les images s’enchaînent.

Bern un ami m’a conseiller d’aller à Sintra je prévois d’y faire étape et là tous les hôtels sont pleins pas de camping je replonge vers la côte pour voir le coucher de soleil de l’auberge de jeunesse que j’ai pu trouver avec Booking.

Encore une belle étape 

140 km 1500 de D+ et 7 h 30 de pédalage.

Bonus Lisbonne 


Je ne connaissais pas mais après avoir visité Séville je m’attaque à Lisbonne 

La prochaine se sera Porto 

Le 24 mai

Pose de la 13 éme borne officielle de la route mondiale dans le Lot à la Tour de Faure .

Belle cérémonie en musique pleine d’émotions en présence du président de Cahors Mondi merci au deux enseignants du lycée technique lycée Monnerville et St Etienne qui proposent à leurs élèves  de fabriquer la borne de la route sans frontières de Cahors Mundi. Les enfants des écoles de la tour de Faure inaugurent la borne .

Trois générations réunis pour faire avancer la route sans frontières le 24 mai  2024.

Une inauguration est prévue en octobre à Zagora première sur le continent Africain .

Jour 30

J’avais prévu de vous parler de m’on organisation. 30 jours après le départ c’est le moment de connaître les coulisses. 

2 sacoches dans une: le duvet +trousse de toilette  avec pharmacie et nécessaire personnel +ordinateur et câble +paires d’espadrille

pour l’autre deux boîtes à outils avec le maximum du minimum. Et deux sacs de fringues que je lave quand je peux et que je replis soigneusement tous les matins. Dans la remorque le nécessaire de camping.il faut pas grand chose et j’en ai encore trop.

Je ne sais pas comment appeler cette journée : la journée des ronds points ou des dinosaures.et des raccourcis sur chemin de terre ou aller jusqu’au bout de ses rêves.

J’ai essayé de rouler au plus proche de la côte cela fait que monter et descendre. C’est la côte des surfeurs et leur paradis et à Nazareth .

Qui est mon objectif avec un rêve de faire un bivouac dans se paradis et j’ai réalisé mon rêve.

Juste prévu de l’eau et j’ai des pistaches mais en ce moment je vis d’amour de la vie  et d’eau fraîche. Je suis à un endroit où je vais voir le coucher de soleil et son lever au pied d’un moulin à vent 


Demain 160 km pour faire escale chez patrice avec jouet de repos pour réparer la remorque .

En 30 jours. 4598 km. Moyenne de 24,2. Km/h

Dénivelé positif 37063. Metres soit assez ion de 116 Tour Eiffel 

Minutes sur le trike 11360 soit 190 heures semaine à  40 h de pédalage en moyenne.

Jour 31

Demain on change de moi , pas moi…….32 , 33 , 34 ,

Réveillé par la pluie et le vent normal pour le vent le moulin à plus d’ailes……..La pluie a lavé le panneaux solaire faut positiver car j’ai 170 km à faire .

Je plis tout mon barda je prends la remorque qui faisait du stop au bord de la route . C’est vrai que je lui même la vie dure. C’est comme toutes mes ex qui n’arrive pas suivre mais je l’aime tellement que je l’amare pour continuer le voyage.

Pas un chat à Nazaré il est 6h45.

J’en profite de faire mon « Doling » journalier face à l’océan. Après avoir trouvé une bonne pâtisserie je roule  car j’ai encore 170 km à faire.

Je suis sur un tapis roulant je longe cette côte portugaise entre océan et dunes de sable. C’est dimanche et les cyclistes sont de sortie. Deux me doublent et j’aime pas trop je mets les watts et ils disparaissent dans les rétros. Sauf que je fais trop de photos ils me rattrapent et me proposent de boire un café……. La vie solitaire d’un voyageur en vélo solaire. Rencontre avec un couple de canadiens ……

A 13 h j’ai fait 100 km et je savoure mon premier «bacalao ». Les nuages ont pris la fuite et je recharge au max.

Il me reste  95 km à faire pour rejoindre Nicole et Patrice pour une escale technique car la remorque à du mal à me suivre sur les pistes cyclables. A deux reprises j’ai crus à un atterrissage sur un porte avion.


A part ça tout va bien et je n’ai plus la notion du temps , des kilomètres, du vent quand le soleil brille.


Belle étape 196,6 km 900 m de D+ et plus de 9 h à pédaler 

Jour 32

 

Se sera un jour de repos ou plus tôt un jour de mécanique bienvenu. Le hasard fait bien les choses j’ai rencontré Patrice à toulouse le 5 février 2019 a une opération Gillet jaune pour barrer l autoroute entre toulouse et bordeaux. Patirice avait trouvé mon initiative originale descendre du larzac  très tôt le matin pour etres à un rendez vous à 6 h du matin.

Il est passé beaucoup d’eau sous les ponts depuis ce combat des gilets jaunies .

Nicole et Patrice on fait un choix quitter la france  pour vivre au Portugal . Facile à dire , il faut de l’engagement pour sauter le pas.

On avait gardé clé contact et je n’avait jamais envisagé d’aller lui rendre visite . Trop loin….  peut être l’avion ou la voiture 1500 km.

Il reste le vélo via le Maroc.et j’ai fait une pause réparation car le toit solaire  de la remorque était cassé. Patrice qui travaille à toulouse dans la maintenance de l’aviation il est un trésors de savoir-faire et ma remorque est plus que neuve.

L’occasion d’échanger sur la vie au Portugal et ils ne regrettent pas leur choix .

Je suis à 50 kilomètres de Porto et je vais suivre les conseils de Patrice,  une boucle dans Arievo surnommé la Venise portugaise.

Le pastel de Nata se savoure avec les la cannelle et Les lulas ( des bébé calamars) se grillent dans la rue sur des bac de braise .

Une ambiance portugaise que seul un guide local peut vous faire connaître .

Merci à Nicole et on Patrice pour ces 36 heures magique même pas en rêves ils on gagné leur carte de  citoyens du monde .


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si je veux repartir il me faut rentrer

    La  météo me demande de changer mes plans. Je suis dans    la dernière ligne droite sur la route sans frontières. Il me reste à franchir...